Triolets : excellence pour Audrey Usero

Article paru dans La Dépêche du Midi le 10/06/2015

Lien vers l'article original : Cliquez ici

Des pianistes de l'école de musique Les Triolets ont participé, parmi 450 candidats, aux finales internationales à Paris.

Des pianistes de l'école de musique Les Triolets ont participé, parmi 450 candidats, aux finales internationales à Paris. 

Des pianistes de l'école des Triolets de Lannemezan, ont participé aux finales internationales organisées par le Concours musical de France à Paris. Il comptait près de 450 candidats de toutes nationalités (Russie, États-Unis, Pologne, Japon, Corée, Espagne, Lettonie, Italie…). Beaucoup de motivation à la clé, de la persévérance, du travail sérieux et assidu, tel est le cocktail qui a amené à d'excellents résultats. Ceux-ci sont les suivants :

Discipline classique : Catégorie enfantin, 30 candidats. Clémence Bonnavenc (8 ans, 8 mois de piano) : 3e prix. Dorian Giannici (8 ans, 8 mois de piano) : 1er prix. Catégorie débutants 2 : 36 candidats. Valentin Péré : 2e prix. Emma Soubie : 1er prix, finaliste à Toulouse. Catégorie préparatoire 1, 29 candidats. Julia Lavergne : 1er prix. Catégorie élémentaire 1 : 23 candidats. Audrey Uséro : 2e prix. Catégorie élémentaire 2 : 18 candidats. Audrey Uséro : 1er prix.

À souligner les excellents résultats d'Audrey Uséro.

Élève en 5e à 12 ans, Audrey a débuté le piano à l'âge de 7 ans après deux années d'éveil musical. Elle a participé à 20 concours solistes dont 8 en finales internationales à Paris avec l'obtention de 2 prix spéciaux en catégories classique et rythme. Elle a franchi les niveaux du Concours musical de France pour concourir cette année en élémentaire 1 et 2.

Durant cette saison, Audrey a participé à 5 concours et a obtenu un 1er prix finaliste à Pau, un 2e prix à Pau, un 1er prix finaliste à Toulouse, un 2e prix en finale à Paris, un 1er prix en finale à Paris. Félicitations à tous ces élèves qui ont représenté leur école de musique des Triolets avec brio et panache : une grande fierté pour leur professeur Nadine Rémy-Mazeaud.

La Dépêche du Midi

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×